le-petit-livre-pour-investir-en-temps-de-crisePeter Schiff ne mâche pas ses mots dans ce livre où il nous présente de façon claire sa vision sur l’avenir de l’économie américaine. Quelles sont ses perspectives? Une économie marquée par une hausse de l’inflation et d’une baisse du dollar américain. Il prédit l’essor des matières premières et surtout, une transformation inévitable à la baisse du niveau de vie des Américains.

L’auteur propose également des moyens pour se prémunir contre la baisse du dollar et des moyens pour préserver son capital en investissant dans les matières premières et les différentes façons de s’y prendre.

Peter Schiff est bien connu aux États-Unis pour ses opinions catastrophistes et pour avoir prédit d’avance l’éclatement de la bulle immobilière dans son livre Crash Proof.

Décembre débute sur une note positive

1 décembre 2009 à 17:05

Aujourd’hui, les matières premières ont continué de grimper et l’or a surpassé pour la première fois 1,200$ l’onze (U.S .).  Le dollar américain de son côté poursuit sa dégringolade malgré plusieurs données économiques encourageantes. Le TSX à clôturé à 11 707, en hausse de 260 points, ou 2.27%.  Parmi les secteurs qui ont bien performé, on retrouve les ressources, en hausse de 4,5% et le secteur de la consommation de base, qui a été propulsé en grande partie par des mouvements à la hausse de Loblaw (L), Saputo (SAP) et Maple Leaf Foods (MFI).

Décembre est historiquement un mois ou les marchés performent bien, particulièrement les derniers jours avant la fin de l’année. Demain, il faudra surveiller si l’or poursuit sa lancée. Selon plusieurs économistes, le métal jaune n’a pas fini de monter. Il est intéressant de lire l’opinion de Peter D. Schiff à ce sujet. Je présenterai son dernier livre prochainement « Le petit livre investir en temps de crise ».

Le mois d’octobre… enfin terminé

30 octobre 2009 à 16:54

Au lendemain du dévoilement d’une croissance de 3,5% du PIB au troisième trimestre aux États-Unis, et de la fin officielle de la récession, l’humeur des investisseurs n’était pas à la fête vendredi sur les marchés nord-américains. Pratiquement tous les gains enregistrés jeudi sont annulés, et les doutes sur la solidité de la reprise refont surface.

Le TSX clôture donc le mois d’octobre à 10,910 points, en baisse de 164 points, ou -1.49%. Le secteur des ressources et le secteur énergie étant ceux qui ont le plus écopé lors de cette dernière séance.

Le Dow Jones industriel de son côté clôture à 9,712 points, en baisse de 249 points, ou -2.51%. Les trente titres de l’indice étaient en baisse et certains titres financiers dont Bank Of America (BAC-N) ont enregistré des pertes importantes. Le S&P 500 à chuté de 2% en octobre ce qui représente la première baisse depuis la reprise en mars dernier.

L’investisseur zen

30 septembre 2009 à 18:00

linvestisseur-zenLe conseiller financier Sébastien Trudel explique dans ce livre tout ce qu’il faut savoir pour rester zen quand les marchés boursiers sont irrationnels.

La première partie; L’ABC des marchés financiers, vous aidera à comprendre la mécanique des marchés boursiers. La seconde partie; Les émotions, propose une introduction sur la finance comportementale, et le risque de surestimer nos capacités. Enfin, la troisième partie couvre la prise de décisions.

C’est un excellent livre pour les débutants qui désirent apprendre les bases de l’investissement à la bourse et  mieux gérer ses émotions tout en prenant des décisions sensées.

Après une séance en dent de scie hier, les marchés nord-américains rebondissent mardi matin encouragés par la hausse des prix des maisons aux États-Unis et une bonne performance de la Banque de Montréal.

Le TSX affiche présentement 10,905 points, en hausse de 115 points, ou 1.07%. Le secteur des ressources naturelles et les services financiers sont les plus performants. La Banque de Montréal (BMO) a dévoilé ses résultats pour le troisième trimestre et rapporte des revenus de 557$ millions, ou 0.97 par action. Présentement, le titre est en hausse de 2.18 ou 4.45%.

Barack Obama souhaite que le mandat de quatre ans de Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale américaine soit renouvelé. Le Président des Étas-Unis a louangé le calme et la sagesse de M. Bernanke face à la crise financière.

Les marchés nord-américains sont en hausse vendredi matin. L’indice de la bourse de Toronto est propulsé par les titres énergétiques et les ressources. Le prix du baril de pétrole a touché 74.10 (U.S.) le baril, c’est un nouveau haut pour cette année. Le TSX affiche présentement 10,804 points, en hausse de 103 points, ou 0.97%.

À New York, le Dow Jones industriel enregistre également des gains et affiche présentement 9,453 points, en hausse de 103 points, ou 1.1%. Ben Bernanke de la Réserve fédérale américaine a annoncé ce matin que l’économie globale commence à se sortir de cette crise, et que ça aurait pu être pire si les banques centrales n’avaient pas joué un rôle aussi énergique.

À l’ouverture mercredi, les indices nord-américains sont en baisse et suivent les titres Chinois qui ont perdu 20% depuis les derniers jours et qui, selon certains, sont en marché baissier.

L’indice principal de la bourse de Toronto a ouvert à la baisse de plus d’une centaine de points, mais semble prendre la direction opposée et rebondir. Le TSX est présentement à 10,644 points, en baisse de 29 points ou 0.28%.

À New York, c’est un peu la même histoire, le Dow Jones industriel a ouvert à la baisse et perdait 73 points. Voilà que quelques minutes plus tard, l’indice affichait 9,200 points, en baisse de 11 points ou 0.12%.

La question que les investisseurs se posent ce matin; la Chine est en marché baissier, mais qu’est-ce que ça veut dire exactement pour Bay Street et Wall Street?

Le calme après la tempête

18 août 2009 à 09:54

Le calme est de retour sur les marchés nord-américains après une séance difficile hier. Les investisseurs sont encouragés ce matin grâce à des statistiques positives concernant le marché de l’immobilier aux Étas-Unis, ainsi que les performances de Home Dépôt, (HD-N) qui a enregistré une perte moins importante que prévu au deuxième trimestre.

L’indice du TSX est présentement à 10,608 points, en hausse de 77 points, ou 0.73%.  Le secteur des ressources naturelles, celui qui a le plus écopé hier, et enregistre des gains de 1.3% à l’ouverture.

À New York, le Dow Jones industriel affiche présentement 9,157 points, en hausse de 21points, ou 0.24%.

Récession à double creux

17 août 2009 à 16:17

Certains experts parlent maintenant d’une « récession à double creux ». Plus précisément, c’est une récession suivie d’une reprise avortée et ensuite, d’une rechute plus profonde.

L’inquiétude vient du fait que lorsque l’argent qui a été injectée par les gouvernements sera épuisée, l’économie aura du mal à continuer à croître, et pourrait replonger.

Les marchés nord-américains ouvrent en forte baisse ce matin dû à une inquiétude reliée à la croissance économique en Asie. Les marchés asiatiques ont subi une forte correction au cours de la nuit dernière et l’indice de Shanghai, en Chine, a enregistré une lourde perte de 5.8%.

À l’ouverture, le TSX affichait 10,512 points, en baisse de 335 points, ou 3.09%. L’indice est entraîné par la baisse du prix du baril de pétrole et du prix de l’onze d’or qui sont également en forte correction. Le secteur des ressources naturelles est le plus affecté, suivi par l’énergie et les services financiers.

Du côté de New York, le Dow Jones industriel subit le même traitement et est présentement à 9,178 points, en baisse de 142 points, ou 1.53%.